Revenir à Le Projet

La Turquie en Europe

L’ADHESION DE LA TURQUIE A L’UNION EUROPEENNE

  1. Introduction

Dès 1959, la Turquie a souhaité adhérer à la communauté européenne, organisation, qui entre temps s’est transformée en Union Européenne, le14 Avril 1987. La Turquie a été officiellement reconnue candidate à la candidature pour l’adhésion le 10 décembre 1999 au sommet (du conseil européen) d’Helsinki, étant un pays associé depuis 1963 ; Elle a été invité à démarrer les négociations le 3 octobre 2005, un processus qui devrait prendre au moins une décennie pour s’accomplir (période incompressible de 10 ans).

L’éventualité de son adhésion (théoriquement possible dès2014) participe de la controverse centrale sur le futur de l’élargissement de l’Union Européenne. En 2014, cette adhésion ne semblait trouver ni les majorités parlementaires nécessaires dans l’ensemble des pays membres, ni les majorités en population dans les pays ou un référendum est nécessaire.

Dans l’opinion publique européenne, l ‘éventualité de son adhésion, théoriquement possible dès 2014, cristallise les interrogations sur le futur de l’élargissement de l’union Européenne.

  1. La controverse

Pourquoi dit on :  La Turquie ce n’est pas l’Europe ?
L’Union Européenne doit elle imposer à la Turquie de reconnaître la République de Chypre ?
Faut-il ignorer le terrible massacre du Génocide Arménien ?
L’état turc est-il laïc ?
Ne doit-on pas dire ce n’est pas l’état qui est musulman mais sa population ?
Les Turcs rêvent-ils de rentrer dans l’U.E.?
Doit -on craindre le conflit autour de la question Kurde ?
Quels risques pour l’Europe si les Turcs se tournent vers des pays hostiles ?

  1. Les intervenants

 

Des  députés européens  ( d’avis différents )
Un représentant du Consulat de Turquie
Des citoyens  Turcs et/ ou des représentants des minorités (Arméniens, Kurdes)
Un économiste spécialiste des relations avec les pays de la méditerranée.