Revenir à Le Projet

Le Sport

L’EUROPE ET LE SPORT 
Objectifs 
Communication de l’Association  vers l’extérieur, pédagogie et découverte des autres sportifs   Européens .
Nous souhaitons profiter de l’évènementiel pour mieux faire connaître les pays invités en dehors des

terrains ou salles et de la compétition.
Les clubs intervenants :
Certains clubs ont déjà leur compétition internationale régulière :
Football :  US ASCQ – Tournoi de Pentecôte (mai/juin).

Tir :  UTVA (avril)

Lutte :   Partenariat avec Haïdari (Grèce)
Précédemment existaient aussi des échanges entre le Rugby Club Villeneuvois et la ville de Stirling ;

Nous contacterons le RCV mais aussi d’autres disciplines comme le basket-ball, le hand-ball, le volley-ball et l’athlétisme afin de connaître leur volonté de développer ou non ce type de rencontres ou d’échanges.
Comment ?

            Il nous faudra rencontrer les dirigeants afin de leur proposer d’ajouter à leur programme un moment

            destiné à intégrer la dimension européenne.

Sous quelle forme ?

  • le repas en soirée pourrait comporter une spécialité culinaire des pays invités,
  • une présentation des pays invités par un diaporama avec commentaires de joueurs ou entraîneurs,
  • avant le tournoi, instauration d’une boîte à questions alimentée par le club hôte, sur les pays invités. Réponses : par les invités.

Le sport à l’école :

  • favoriser les rencontres entre les établissements jumelés (lycées et collèges) en intervenant     sur les séjours.

Plusieurs pays font déjà l’objet d’échanges réguliers entre les lycées et collèges Villeneuvois.

Il faudra contacter les 10 établissements concernés pour confirmer les pays et établissements actifs sur ce créneau.

  • Comment ?
    1. Les jeunes étrangers pourraient être invités à visiter la ville,
    2. une projection sur la ville hôte et sur la ville jumelée pourrait leur être présentée (voir Office du Tourisme)
    3. A tour de rôle, une soirée dansante ouvertes aux jeunes et aux familles d’accueil pourrait être organisée.

La principale difficulté sera très certainement de faire accepter aux établissements concernés un partenariat qui soit compris comme une aide à la promotion et la communication pour mieux faire connaître les actions existantes sur les rencontres entre jeunes Européens sur la ville.

Ce partenariat pourrait éventuellement se situer au niveau des contacts préalables permettant une ouverture sur de nouveaux pays et une aide à la réalisation des projets.