Nov 20 2017

Paris est désigné pour accueillir l’Autorité bancaire européenne, qui doit quitter Londres après le Brexit

Selon une source diplomatique, la capitale française a été tirée au sort face à Dublin, car les deux villes ont enregistré le même nombre de voix au troisième tour de vote.

Adam Farkas, à la tête de l’Autorité bancaire européenne (EBA), le 23 mars 2017, à Londres

 

franceinfo
20/11/2017

 

 

Paris a été choisi, lundi 20 novembre, pour accueillir l’Autorité bancaire européenne (EBA), qui va quitter Londres en raison du Brexit, a annoncé la présidence de l’UE. A l’issue d’un vote organisé à Bruxelles, la capitale française a été tirée au sort face à Dublin, selon une source diplomatique. Les deux villes avaient enregistré le même nombre de voix au troisième tour de vote, auquel participaient des ministres des 27 pays qui resteront dans l’Union.

Le gendarme bancaire européen emploie près de 170 personnes. L’agence bancaire avait suscité huit candidatures, dont celles de Francfort, Luxembourg, Bruxelles, Varsovie et Vienne. Amsterdam a remporté un peu plus tôt la compétition pour accueillir l’autre agence contrainte de déménager à cause du Brexit : l’Agence européenne du médicament (qui emploie 900 personnes).

« Reconnaissance de l’attractivité de la France »

Le président Emmanuel Macron s’est félicité dans la foulée sur son compte twitter de cette décision, y voyant « la reconnaissance de l’attractivité et de l’engagement européen de la France ». Il a été rejoint par la maire PS de la capitale, Anne Hidalgo : « L’Autorité bancaire européenne va s’installer à Paris ! C’est une victoire collective. Elle démontre une nouvelle fois l’attractivité de notre métropole et de sa place financière. »